Activités

Partir un jour : la suite qui tombe à pic !

octobre 2020

PULPE et le premier volet de l’article “PARTIR UN JOUR” vous ont mis l’eau à la bouche ? Tant mieux, car c’est parti pour une 2ème journée haute en couleurs et bucolique le long de la majestueuse Route de la Corniche fleurie entre la Roque-de-Thau et Bayon.

9h30 – Tartines et chocolatines

Nous entamons notre deuxième journée par un petit déjeuner bien copieux et passons faire quelques emplettes à la boulangerie Bellet pour les sandwichs du midi et à la pâtisserie Bregier pour y dénicher des pralines de Blaye.

10h00 Oh les belles mosaïques gallo-romaines 

Quelques coups de pédale plus tard, nous voilà propulsés dans les dédales de l’ancienne villa gallo-romaine de Plassac. Les fouilles archéologiques ont révélé de superbes mosaïques colorées dans un état de conservation quasi intact. 

11h00 – On the Roque

Nous poursuivons nos déambulations estuariennes en direction du petit port de La Roque de Thau. À la sortie du village, sur la route, la vue offre un panorama sur toute la grandeur de l’estuaire. 

11h30 – Roses trémières et bananiers

Cette fois ça y est ! Nous amorçons la jolie Route de la Corniche fleurie et traversons Le Pain de Sucre, Marmisson et Le Furt. Les maisons blanches en pierres de taille sont agrémentées de jolis jardins fleuris de lauriers, bananiers et palmiers qui poussent ici grâce à la douceur du micro-climat.

12h00 – Pause pique-nique au pied des “troglos” 

Des tables près des carrelets nous incitent à sortir nos sandwichs du sac. Nichées dans la falaise, d’étranges maisons troglodytes nous surveillent. Ce sont d’anciennes carrières de pierres réhabilitées en habitat pour les amoureux de la nature et du fleuve. Comme on les comprend… 

14h00 – Corniche et Capitaines

Nous continuons notre contemplation estuarienne et  traversons Le Rigalet. La Route de la Corniche fleurie est également appelée “Route des Capitaines”,  car ces derniers y firent construire les blanches et élégantes demeures s’étalant aujourd’hui encore face à l’Estuaire de la Gironde.  

14h30 – Encore un petit effort

Il nous reste encore à gravir la côte qui nous sépare de Bayon-sur-Gironde, ultime étape et point le plus haut des deux rives de l’estuaire. Les marins se servaient de la statue de la Vierge du clocher de l’église pour se diriger depuis le fleuve. Les modillons qui ornent la corniche attirent notre attention. Ici une tête de chat, plus loin celle d’un cochon, c’est tout un bestiaire qui nous observe dans son écrin de pierre. Nous quittons ce petit joyau d’architecture religieuse du XIIème siècle pour notre dernière visite de la journée et une dégustation bien méritée !

15h00 – Dégustation biologique s’il vous plaît !

Et c’est Rémi, propriétaire du B.O.W. (Bordeaux Organique Wine) du Château de Côts et spécialiste de l’agriculture biologique des Côtes de Bourg qui nous attend pour nous faire découvrir un vin de sa propriété. Un vin complexe et équilibré que nous savourons après cette journée intrépide.

16h00 – Hop hop hop dans le bus

Nous mettons nos vélos en soute et prenons le chemin du retour vers la capitale girondine que nous rejoignons en à peine une heure.

17h20 – Pont de pierre

D’un dernier coup de pédale, nous retrouvons la rive gauche et le tumulte de la ville de Bordeaux. Les pralines, les carrelets et tous les instantanés d’émotions et de moments partagés que nous avons pu découvrir et éprouver sur ce petit bout d’estuaire, dissipent les légères courbatures qui se font ressentir…

 

Retrouvez-nous sur les réseaux Pulpe ! INSTAGRAM . FACEBOOK & TWITTER

 

Partagez sur