Familial

Château Haut Bourcier – Ou la technique du verre à moitié plein !

mars 2021

Rencontre avec Caroline et Yannick, propriétaires du Château Haut Bourcier 

Vous êtes prêts ? On vous embarque au Château Haut Bourcier, une exploitation située en plein cœur de l’appellation Blaye – Côtes de Bordeaux.

À quelques kilomètres de la Citadelle de Blaye, c’est d’abord une sacrée affaire de famille. À la tête du domaine, suite à un héritage, Philippe et Anne-Marie, n’ont eu de cesse de développer leur activité. Deux décennies et trois enfants plus tard, c’est leur fille Caroline et leur belle-fille Yannick qui viennent bousculer la propriété familiale avec de nouvelles idées.

Stories et partages 

Caroline et Yannick sont de celles qui fourmillent d’idées : alors pour ne jamais s’ennuyer et amplifier la renommée de leur domaine, elles ont créé une maison d’hôtes, de nouveaux assemblages et des produits autour du vin et de la vigne… entre autres ! Le dada  de Caroline, c’est de filmer son quotidien et de le partager sur les réseaux sociaux avec l’aisance d’une parfaite blogueuse : avec Yannick, elles nous font « liker » et vivre les temps forts de la propriété. Des “Festibalades”, mini-concert au milieu des rangs de vignes en passant par les casses-croûtes vignerons en toutes saisons, dégustations ou encore les soirées d’été avec la “Maison de Jean” en arrière-plan.

La Maison de Jean 

Face au chai, nous voici devant la splendide “Maison de Jean”, l’ancienne demeure du grand-père, dotée de ses cinq chambres d’hôtes rénovées avec goût et toutes dédicacées de doux prénoms des figures féminines qui l’ont habitée. La chambre Elisabeth-Renée, du nom de la grand-mère de Caroline, est idéale pour se détendre avant de rejoindre la salle à manger pour l’un des copieux petits-déjeuners. Les jeunes femmes proposent également des tables d’hôtes et les cours de cuisine de Yann, le compagnon de Caroline, avec des menus de saison à base de produits frais.

©

©Château Haut Bourcier

Les trésors de la maison 

Côté vin, la nouvelle génération chamboule joyeusement les traditions familiales par des assemblages qui ne manquent pas d’originalité. Le vin “ce que femme veut”, porte bien le nom de leur devise.

“Notre trio insuffle l’énergie, la passion et l’élan nécessaire à la vie de famille et à celle du Château” Caroline. 

À leur image, “ce que femme veut” est un vin de prestige, qui plus est, de leur création. Il est le fruit d’une sélection parcellaire avec un vin élevé en fût de chêne pendant près de deux ans. Sur la lancée de ce premier cru,  les 3 femmes ont élaboré le  “10h10”, “un vin de copains”, selon leurs dires, que l’on retrouve bien souvent sur la table du dimanche midi, l’indispensable ingrédient d’une journée réussie. Quant au petit dernier, 100% Petit Verdot planté et cultivé à quatre mains, aux bons soins de Caroline et Yannick, il fait déjà beaucoup parler de lui. En découvrant sa belle couleur violine et son goût exquis au premier jus de presse, les deux jeunes femmes l’ont tout de suite surnommécaviar. Il faudra attendre le résultat d’une maturation dans de grandes jarres de terre cuite et venir le découvrir dans le bel espace dégustation. Mais, ce “caviar” comme l’appelle Caroline qui n’a pas encore de nom défini prendra peut-être le prénom de Gabriel, Camille ou Louis ? Car ici au Château Haut-Bourcier la relève est assurée !

©Drinkinmoderation

Retrouvez-nous sur les réseaux Pulpe ! INSTAGRAM . FACEBOOK & TWITTER

Le Pulpe en plus

Une piscine chauffée et couverte pour barboter en plein cœur du vignoble, un terrain de pétanque pour une partie de rigolade, un étang de pêche à proximité, et… et puis non, on vous laisse découvrir la suite par vous-même ! Et si vous avez des projets de mariage, c’est l’endroit rêvé.  

Retrouvez-nous sur les réseaux Pulpe ! INSTAGRAM . FACEBOOK & TWITTER

Partagez sur