croix
Non classé

Château Gayon : une romance vin & rugby

septembre 2023

C’est un beau château, c’est une belle histoire… Chez Pulpe, on sait que vous aimez les belles histoires (autant que pousser la chansonnette). Alors, vous allez adorer celle du château Gayon à Caudrot, près de Langon en Gironde. Et croyez-nous, à l’heure de la Coupe du monde de rugby en France : toute la famille Crampes est en effervescence. Une évidence ? Et bien oui, chers lecteurs, car figurez-vous qu’entre vin et rugby, l’histoire de la propriété viticole est digne d’une romance d’aujourd’hui !

 

Union vin & rugby

“Ma famille travaille sur les terres du Château Gayon depuis 1903. D’abord en tant que paysans/fermiers, mes ancêtres ont gravi les échelons jusqu’à acquérir la propriété” nous explique Paul Crampes, 24 ans, propriétaire actuel de l’établissement.
“Mon père a racheté le château, il y a tout juste 50 ans. À ce moment-là de sa vie, il était aussi joueur de rugby à haut niveau dans l’équipe de Langon, puis de Marmande.” C’est ainsi que Jean Crampes a vendu ses premières bouteilles de vin à ses coéquipiers de terrain.
Pendant près de 25 ans, le quotidien de Jean Crampes tourne autour de ses vignes et de son sport favori. Travail aux chais la semaine, entraînements de rugby les soirs, matchs les week-ends… Cet hyperactif de nature allie ses deux amours pour le vin et le rugby avec ferveur.

 

Passionnés de génération en génération

Soutenu par son réseau d’amis sportifs, Jean Crampes développe l’activité du château : vente en primeur aux joueurs, événements autour de l’ovalie, bouche à oreille… “Mon père a eu mille vies” confie son fils. “Son seul regret est que j’ai mal tourné, puisque je suis moi-même devenu joueur de… football ! On se charrie souvent avec ça, mais nous partageons beaucoup autour de ces deux univers du vin et du rugby.

C’est à l’âge de 19 ans que Paul décide de reprendre les rênes de l’entreprise familiale. Il réalise ses études et se forme auprès d’une figure du vignoble bordelais : Bernard Magrez. Il revient ensuite sur les terres viticoles de son enfance.

Des projets plein la tête, Paul perpétue la tradition familiale “vin & rugby”, tout en développant de nouveaux concepts autour de l’œnotourisme. “L’ambiance familiale du début reste la même, on a souvent des anciens rugbymans qui viennent nous voir, ou même des joueurs des clubs du coin qui passent lors des événements. La propriété garde cette double identité vin et rugby bien ancrée.”

Les stades depuis les chais

Le Mondial de rugby en France, c’est l’occasion rêvée pour la famille Crampes d’organiser des rendez-vous festifs autour de leur sport chouchou. “On aime l’engouement provoqué par cet événement grandiose, ça donne envie de se réunir et de vivre des émotions collectives” s’enthousiasme Paul.

Une vingtaine de matchs sera diffusée sur grand écran au Château Gayon en septembre et octobre. Certaines soirées seront même animées par d’anciens joueurs de rugby, aussi chanteurs. Bonne humeur, produits locaux, dégustation de vin et rugby : supportez le XV de France dans une ambiance 100% épicurienne depuis le vignoble.

Le coup de cœur Pulpe ? Le nouveau rooftop du château et ses 180 m2 de vue imprenable sur les parcelles du Sud Gironde. Idéal pour déguster le 50e millésime de la propriété, le bien nommé : “l’Héritage”. Une jolie histoire de famille, comme on les aime… 

Envie de lire d’autres articles autour du vin et du rugby ?
Découvrez l’interview ballon et ballon de Rémi Lamerat.
Belle Coupe du monde dans le vignoble bordelais !

 

Crédit photo : ©Emma Tournier, ©Cloé Tourdot Fuentes

vague grise

Partagez sur

Châteaux

ouverts

ce jour