Saint-Emilion, la cité médiévale

La région de Saint-Emilion est réputée non seulement pour ses vins mais également pour la ville elle-même, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, qui du haut de sa colline domine les vignobles alentour et la vallée de la Dordogne. La cité médiévale de Saint-Emilion regroupe l'église monolithe la plus grande d'Europe ainsi qu'un très grand nombre de bâtiments anciens, de grottes, de monuments datant du Moyen-Âge et de bien d'autres sites d'intérêt à l'intérieur et autour de la ville animée.  Saint-Emilion est au cœur de la région viticole ; son histoire et son patrimoine en témoignent.

Saint-Emilion et la légende...

Le premier paysage viticole en activité inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO, entoure une ville chargée d'histoire.

La ville remonte à la colonisation romaine ; Decimus Ausonius, Ausone s'y est installé au IVème siècle, époque où les romains dominaient la Gaule. Le Château Ausone porte son nom. 

Les vignobles alentour datent de la viticulture romaine au IVème siècle

Selon la légende, la ville de Saint-Emilion fut fondée par un moine breton qui trouva refuge dans une grotte située sur un lieu dénommé Ascum Bas au VIIIème siècle. Après avoir réalisé un miracle, il a fui sa notoriété. Il s'appelait Emilion. Il vécut en ermite et consacra le reste de sa vie à la prière et aux miracles qui lui valurent sa renommée. Son nom, Saint-Emilion, fut donné à la ville après sa mort. Les moines bénédictins qui succédèrent à Emilion, sous l'influence du seigneur local, ont fait creuser une église souterraine: l'église monolithe. 

Village saint-emilion ombre  

Saint-Emilion est une ville chargée d'histoire du Moyen-Age

En voici quelques sites :

L'église monolithe est un des monuments touristiques majeurs de la ville. L'édifice fut creusé en un seul bloc à l'intérieur du plateau calcaire à la fin du XIe et début du XIIIe siècles. D'autres galeries souterraines furent élargies pour être utilisées comme catacombes. L'église, surmontée d'un clocher de 68 mètres, domine la ville. La vue du sommet est une véritable récompense aux 198 marches à gravir.

La Chapelle de la Trinité avec sa belle voûte décorée, a été construite au XIIIème siècle. Celle-ci est une magnifique représentation de la transition de l'art roman à l'art gothique. 

Le monastère voisin a été construit près de la grotte où fut enterré le saint, dans des grottes creusées par les moines Bénédictins. La grotte de l'ermitage d'Emilion est l'édifice le plus ancien de la Cité Médiévale. On peut y voir le fauteuil du saint hermite, taillé dans le roc, près de la source. Selon la légende, cette source qui se trouvait plus bas dans la vallée fut miraculeusement remontée jusqu'à l'hermite.

L'Eglise monolithe

Eglise monolithe  

La Porte Cadène

Porte Cadène  

La Nef de l'Eglise

Eglise monolithe intérieur  

La Porte de la Cadène date du XIIIème siècle et est située Rue de la Cadène. Elle fut construite pour surveiller les passants entre les différentes parties de la ville.

Les ruelles pentues dans la ville sont dénommées des Tertres. Le terte de la Tente relie la place de l’église monolithe à la place du clocher et ses superbes vues sur le village et la campagne environnante.  Adossé à l'édifice se trouve le cloître de style gothique datant du XIIIème siècle. On peut encore y admirer des fresques médiévales ainsi que de magnifiques sculptures.

La Tour du Roy est le seul donjon roman encore intact en Gironde. Cet édifice du XIIIème siècle repose sur un massif rocheux, creusé de carrières exploitées depuis le Moyen-âge. Les avis divergent encore à ce jour pour déterminer si la Tour fut construite par un roi de France ou un roi d'Angleterre, ou par un noble de la région.  Aujourd'hui, la Tour du Roy est utilisée par la Jurade (confrérie ambassadrice des Vins de Saint-Émilion) ; elle se réunit en haut de la tour pour proclamer le Jugement du Vin Nouveau et le Ban des Vendanges.

Montez les 118 marches pour admirer d'en haut la vue fantastique sur la ville et la campagne tout autour.

La visite complète de Saint-Emilion implique immanquablement de se rendre au Cloître des Cordeliers datant du XIVème siècle. Classé monument historique, les ruines de ce cloître sont un havre de paix. L'emplacement de l'ancien jardin des plantes est aujourd'hui occupé par un espace où l'on peut déguster du crémant, accompagné de quelques macarons.

En quittant la ville, admirez La Grande Muraille, un mur imposant et non restauré, représentant le dernier vestige d’un immense monastère Dominicain du XIIIème siècle, détruit lors de la Guerre de Cent Ans. Le château voisin Les Grandes Murailles porte le nom de cet édifice.

Cloître des Cordeliers

Cordeliers

La Tour du Roy

Jurade tour du roy  

Les tertres

Tertres