Le village de Bages

Pour sa première visite au village de Bages, on pardonnera au visiteur d’avoir cru qu’il venait de tomber sur le décor d’un film représentant un petit village français aux vitrines des boutiques parfaites et ses vieilles rues pavées !

Ce hameau situé à moins d’un kilomètre de Pauillac n’était qu’un « ensemble de ruines de vieilles maisons et cabanes abandonnées » avant que Jean-Michel Cazes - propriétaire du Château Lynch Bages qui a été primé Best of Wine Tourism International - ne décide de le reprendre il y a plus de 10 ans.  

Shopping à Bages  

Jean-Michel Cazes nous guide dans son village de Bages

Jean-Michel Cazes du Château Lynch-Bages : « En fait, Bages est un village vinicole depuis des siècles », nous explique Jean-Michel depuis son bureau du rez de chaussée qui fait face à la place du village. « Beaucoup d’immigrants basques et des familles espagnoles sont venus s’y installer pour travailler dans les chais et vignobles voisins. » En 2002, autour d’un verre avec Thierry Marx qui faisait déjà parler de lui juste à côté à Cordeillan-Bages, Jean-Michel eut l’idée d’ouvrir une boulangerie sur le site de Bages. « Le père de Thierry était boulanger et nous savions que nous aurions au moins un client avec Cordeillan-Bages. » Un an plus tard, le Baba D’Andrea, appelé ainsi en hommage à la grand-mère de Jean Michel et son célèbre baba au rhum, ouvrait ses portes. L’entreprise connut un tel succès auprès de la communauté locale qu’il décida de reprendre certains concepts découverts quelques années plus tôt, lors de visite de chais en Australie et en Californie. 

Terrasse Café Lavinal  

Du Château Lynch-Bages au village de Bages

« Nous accueillions déjà des touristes du vin à Lynch-Bages et au début, tout visiteur était invité à rester pour le déjeuner. Beaucoup d’entre eux souhaitaient acheter du vin et nous ressentions une certaine frustration car nous ne proposions pas de vente à la propriété. »

L’envie de répondre à cette demande mêlée à l’idée d’une buvette où l’on pourrait s’arrêter pour prendre un café ou un verre de vin constituent les fondations du Café Lavinal et du Bages Bazaar qui ont ouvert leurs portes en 2006. 

Portant le nom de famille de l’autre grand-mère de Jean-Michel, le Café Lavinal est une brasserie typique à la française conçue dans un style années 30 avec ses bancs rouges et son long bar en zinc. Jean-Michel aime voir que la brasserie attire un mélange de locaux et de touristes, permettant aux visiteurs de se mêler aux vignerons et propriétaires de châteaux. De l’autre côté de la place, le Bages Bazaar est le magasin de cadeaux unique pour tout oenophile. En plus des vins provenant des domaines de la famille Cazes, les visiteurs y retrouvent des spécialités régionales et toute une gamme de livres consacrés au vin et à la région de Bordeaux.

Ajoutez des vêtements, bijoux et accessoires à cet ensemble et le magasin devient également un lieu de fréquentation de la population locale.

Au cours des 10 dernières années, le village n’a cessé de se développer avec l’arrivée du boucher Yves Bruneau en 2007, d'un atelier de réparation de vélo et de Viniv en 2012. Pour Jean-Michel, l’installation de ce dernier, permettant à des particuliers non-professionnels de faire leur propre vin de Bordeaux, marqua un tournant dans l’ensemble du concept de Bages. « La mise en place de Viniv dans les chais qui étaient utilisés à l’origine pour Haut-Bages Averous, a permis au village de retrouver sa fonction vinicole. Grâce à Viniv, les amoureux du vin ont accès aux raisins des meilleurs vignobles de la région et rentrent dans la peau d’un vigneron. » 

Mais pourquoi se rendre au village de Bages ?
Pour Jean-Michel Cazes, la réponse est simple. «C’est un camp de base pour s’adonner à des activités dans la région. En plus de proposer des services que l’on ne retrouve pas ailleurs, le village est ancré dans l’histoire du vin et essentiel pour mieux comprendre l’esprit du Médoc.»