Guillaume Pouthier, directeur des Carmes Haut-Brion

Le Château Les Carmes Haut-Brion est le seul se situant dans la ville de Bordeaux, à la jonction entre plusieurs communes : Pessac, Mérignac et Bordeaux. Ce vignoble produit son principal vin au même nom d’appellation : Pessac-Léognan, mais également le Clos des Carmes-Haut-Brion en plus petite quantité. Les vins sont issus d’une élaboration dite raisonnée avec des méthodes traditionnelles. Ainsi les vendanges sont réalisées à la main, tandis que les sols sont travaillés de manière biologique.

Véritable enclave dans la ville, le Château a concrétisé un projet de modernisation ambitieux. En effet en 2014, le designer Philippe Starck et l’architecte Luc Arsène Henry s’associent pour construire le nouveau chai de la propriété, un chai en forme de « bateau contemporain à l’étrave inversée ». Il a été construit dans le but d’accueillir et de façonner les nouveaux millésimes dans les meilleures conditions possibles.

Guillaume Pouthier, directeur de l'exploitation depuis 2012, nous en parle...

Vous êtes le seul domaine implanté dans la ville de Bordeaux, quelles sont les spécificités d’un vignoble urbain ?

GP : La propriété est composée de cinq hectares de vigne, mais aussi d’un parc d’arbres centenaires, ce qui lui donne un aspect paysager unique. C’est un véritable joyau, cerné par la ville, ce qui nous engage à prendre certaines responsabilités. Nous avons notamment fait le choix d’une philosophie bio par respect pour les habitants autour. Dans la même dynamique, nous avons voulu une cave passive, elle est donc enterrée, sous la surface d’un plan d’eau qui traverse le domaine. Mais disposer d’une adresse dans Bordeaux est surtout un privilège : cela permet à nos visiteurs de venir en tramway jusqu’à nous.

Guillaume Pouthier carmes haut-brion  

Comment s’exprime ce lien avec la métropole ?

GP : Nous venons de construire un nouveau chai, qui a été pensé justement en hommage à l’histoire de la ville. Designé par Philippe Starck, il reprend la symbolique des grands vins de Bordeaux transportés par bateau aux quatre coins du monde. L’objectif avec ce nouvel outil, est de s’ouvrir sur la ville. Avant tout était clos, cerné de murs. Symboliquement, nous nous sommes dotés d’un grand portail ajouré qui nous rattache à l’environnement urbain.

Le nouveau chai, designé par Philippe Starck

Crédit photo : Philippe Labeygurie

Entretenir le rayonnement de Bordeaux, c’est aussi savoir se moderniser ?

GP : Avec ces nouveaux équipements, nous avons voulu allier l’ancien et le moderne, pour promouvoir la diversité et créer quelque chose de très singulier. Ce sont des caractéristiques que nous retrouvons également dans nos vins. Un tel investissement permet d’incarner notre vision très ambitieuse du domaine et des vins de Bordeaux, qui demeurent parmi les plus grands du monde.

vendanges carmes haut-brion  
feuille carmes haut-brion