La Citadelle de Blaye

Conçue par l'architecte du 17ème siècle, Sébastien Le Prestre, Marquis de Vauban, la citadelle de Blaye, ainsi que Fort Pâté et Fort Médoc, constituent à eux trois le « Verrou Vauban » : un ensemble de trois fortifications ayant pour vocation de défendre Bordeaux des attaques ennemies arrivant de l'océan Atlantique. Il existe 160 édifices militaires répartis un peu partout en France, conçus par le même architecte. 12 de ces édifices sont connus sous le nom de « fortifications Vauban » et sont inscrits dans la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2008.

Citadelle de Blaye 2  

Convoitée pendant plusieurs centaines d'années, la ville de Blaye fut détruite par les protestants à la fin du 16ème siècle. Suite aux années destructrices des guerres de religion, Louis XIII décide d'entreprendre la réparation de la forteresse en construisant un système de défense moderne. La construction de la Citadelle de Blaye telle qu'on la connaît aujourd'hui a été réalisée entre 1685 et 1689 et couvre une superficie totale de 38 hectares.

La forteresse Vauban est ouverte 7 jours sur 7, tous les jours de l'année

Des panneaux explicatifs en plusieurs langues sont spécialement installés dans toute la Citadelle de Blaye pour l'accompagnement des touristes. Des visites guidées de la citadelle sont également disponibles. Les guides touristiques vous raconteront le mode de vie d'une garnison au XVIIe siècle ainsi que le système de défense imaginé par Vauban. Vous pourrez même visiter la citadelle par les souterrains que les soldats pouvaient emprunter en cas de siège de la forteresse. 

Une population peu nombreuse habite à l'intérieur de la citadelle, à la manière d'un village entouré d'épais murs de protection. L'entrée dans la citadelle se fait habituellement par la Porte Dauphine. Il faut ensuite gravir les marches pour arriver à la Tour de l'Horloge. A partir de là, vous pouvez marcher le long des remparts et admirer la magnifique vue panoramique sur la ville de Blaye et l'estuaire de la Gironde. En regardant vers le sud, on peut voir l'île Pâté et, sur l'autre rive du fleuve, Fort Médoc. Vers le nord, se trouve l'Ile Nouvelle. A la fin du parcours des remparts vous atteindrez la partie la plus haute de la citadelle, face aux ruines du château des Rudel datant de l'époque médiévale.  

A propos de l'architecte : le Marquis de Vauban

Sébastien Le Prestre fut un bâtisseur prometteur dès son plus jeune âge. A seulement 20 ans il entra au service du Roi Louis XIV. En tant qu'ingénieur, il perfectionnera le système de défense des villes. En tant que soldat, il assurera la protection et le siège de plusieurs cités. En tant qu'architecte, il dessinera les plans de plusieurs sites fortifiés. Dès l'âge de 34 ans, on confie à Vauban tout le système de défense du royaume, son objectif étant d'édifier un réseau de fortifications robustes. Contrairement au principe des hauts murs construits pour contenir l'ennemi à l'extérieur et mis à mal au 15ème siècle par les boulets de canons de l'artillerie de l'époque, Vauban édifie des fortifications en étoile.

Cette idée, italienne à l'origine, permettait d'obtenir une parfaite visibilité de tous les bastions, sans angles morts. Combiné aux deux autres forts, Fort Pâté et Fort Médoc, ce dernier se trouvant sur l'autre rive du fleuve, l'idée de Vauban était d'obtenir des tirs croisés pour empêcher l'ennemi de remonter la Garonne jusqu'à Bordeaux. 

Porte royale Fort Médoc  
Fort pâté