L'art de l'assemblage, une spécificité bordelaise

Chacun des grands cépages girondins possède des qualités qui lui sont propres. Un point les unit et confère le caractère unique d’un Bordeaux : l’assemblage de plusieurs cépages. L’assemblage est un art. Celui d’accorder les différents cépages dans un souci de qualité, de finesse, d’équilibre et de noblesse.

La clé des des vins de Bordeaux : l'assemblage des cépages
L'ASSEMBLAGE: SPÉCIFICITÉ DES VINS DE BORDEAUX

Une des particularités des bordeaux est de provenir, dans leur grande majorité, d’un assemblage de plusieurs cépages.

Chaque grand cépage bordelais, en effet, porte en lui des caractéristiques qui lui sont propres, acquises au cours de sa croissance et de sa maturation (éléments minéraux du sous-sol, ensoleillement, fraîcheur, caractère…). 

C’est de la maîtrise de la complémentarité de ces cépages que provient la spécificité des vins de Bordeaux. Les arômes spécifiques de chaque cépage se marient admirablement bien, telles les couleurs sur un tableau de maître.

À Bordeaux, l’assemblage est une tradition séculaire ; c’est aussi un art à part entière, transmis et perfectionné par des générations de maîtres de chai.

Ceux-ci savent depuis longtemps qu’un vin blanc sec reposera davantage sur la fraîcheur, la puissance aromatique et le potentiel de garde du sauvignon, qu’un liquoreux a besoin de la richesse et de l’élégance du sémillon, et que pour ce dernier aussi, la petite note exotique de la muscadelle peut faire toute la différence.

Ils savent aussi que le merlot réussit mieux sur les sols calcaires et froids de la rive droite, tandis que le cabernet sauvignon, amateur de chaleur, est en affinité avec les sols chauds et graveleux de la rive gauche.

Dans un assemblage de cabernet sauvignon et de merlot, le premier permet une conservation plus importante grâce à sa structure tannique ; le merlot apporte quant à lui de la souplesse à l’assemblage.

assemblage pro  

L’assemblage participe à la révélation de la typicité des vins de Bordeaux. Il favorise la complémentarité des qualités propres de chaque cépage et de chaque terroir, et crée un vin plus complexe, harmonieux et équilibré. La qualité d’un vin final assemblé est toujours supérieure aux qualités individuelles des vins initiaux. Il peut se pratiquer en une seule fois (par exemple au mois de mars) ou progressivement, au gré des soutirages. La dégustation est l’outil principal de sélection.